Thaïlande

Thaïlande

Trekking dans le Parc National d’Op Luang

Par Les pigeons voyageurs
Trekking dans le Parc National d’Op Luang

Récit par Les Pigeons Voyageurs de 3 jours et 2 nuits de trek « dans la jungle » au Parc National d’Op Luang. Entre la préparation originale (saveur fumette), l’approche "stage de survie" et les soirées bien arrosées au whisky local, nos voyageurs semblent prendre beaucoup de plaisir.

Départ lundi 8 heures de notre guest house, sac à dos et couteau de Rambo, nous voilà parés, et partis pour 5 heures de route, ponctuées de diverses pauses.
La première au marché alimentaire pour prévoir un peu de nourriture, on ne sait jamais... Et également acheter des fournitures scolaires et quelques friandises pour les enfants des villages.

Nous nous sommes ensuite arrêtés chez un producteur de whisky local, pour une petite dégustation. Il parait que ça nous donne des forces pour affronter la jungle, et surtout, c'est très utile en cas de piqûre de scorpions et autres bestioles, ça évite au venin de se propager... Le whisky était bien différent de ce qu'on connait, ça se rapproche plus, au goût, de notre bonne vieille goutte.

Troisième pause dans un village Hmong, pas encore trop retiré de la civilisation (équipé d'une parabole, et avec l'électricité!). Ici, nous avons pu déguster, de nouveau, du whisky (tous dans le même verre, qui n'a jamais dû être lavé on pense) et fumer (on ne saura jamais quoi d'ailleurs) dans un énorme bang en bambou avant de fumer une "cigarette" collective à base de tabac local roulé dans une feuille de bananier... Tout cela pour, encore une fois, nous donner un maximum de forces pour le trek bien-sûr!!!

Une fois les conditions physiques acquises, nous avons traversé, accompagnés du chef de la tribu Hmong, une partie de la jungle, autour du village, pour voir et comprendre les nombreux et divers pièges posés (fabriqués uniquement à base de bois, de feuilles et de lianes), permettant de capturer les animaux de tailles différentes (du rat au macaque).

Avant de reprendre la route, nous avons eu notre moment de bonheur grâce à la joie, et aux sourires des enfants qui sont sortis de leur école (ici il faut comprendre une grande pièce où tous les enfants sont rassemblés et s'occupent en jouant, en regardant la TV...).

Et là, après 45 minutes de trajet sur une route plus qu'accidentée (nos fesses et nos dos s'en souviennent encore!), nous allons pouvoir enfin entrer dans le vif du sujet...

On est partis pour 5 heures de marche, à la découverte de la jungle.
Nous commençons par le B A-BA, où l'apprentissage des outils de chasse : le lance-pierre (ou la fronde comme appelle ça Ben) et la chasse au bambou, qui consiste à projeter, en visant notre proie, un bambou contre notre couteau de chasse. Il faut être précis et avoir de la force, mais on a presque chopé la technique!
Ensuite, nous avons appris les vertus et les méfaits des plantes, arbres et champignons. On sera d'autant plus vigilants quand on sait qu'en touchant cet arbre ou en mangeant ce champignon pour pouvons mourir en 10 minutes!!

Arrive le moment plaisant de cette journée, notre balade à dos d'éléphant. Toujours dans la jungle bien-sûr. Bon Julien et Roxane n'ont pas autant apprécié que nous, leur assise penchait et n'avait pas l'air très stable. Ils ont dû s'accrocher afin d'éviter de tomber de 3 mètres de haut... Ce fut un grand moment, nous avons beaucoup ri

Nous sommes arrivés dans notre village en fin d'après-midi, juste le temps d'aller pêcher, à main nues, les anguilles dans la rizière boueuse pour le repas du soir. Elles accompagneront la tarentule attrapée quelques instants plus tôt!!

Le village où nous dormons ce soir n'est occupé que d'une famille (8 personnes dont 2 enfants), Mama Luka en est la chef. C'est un petit village composé d'une cabane principale, qui fait office de cuisine, salle à manger, pièce à vivre. Une deuxième cabane qui est le dortoir familial, une troisième qui est la cabane des invités (à savoir également un dortoir) et une douche, c'est à dire 3 parois de bambous, à l'intérieur desquelles on peut trouver un grand bidon citerne rempli de l'eau de pluie, où on doit plonger un genre de casserole en plastique afin de pouvoir se laver. Et grand luxe, il y avait 2 cabanes WC, l'un avec des toilettes à la turque (enfin juste un trou creusé au sol) et l'autre avec une cuvette, mais on garde le même système pour la chasse d'eau que pour la douche. 

Une fois douchés, place à la cuisine : un grand sauté de porc accompagné des légumes préparés par nos soins, et tarentule et anguilles grillées. Pour la tarentule, il est important, mais surtout vital, de savoir que seul l'abdomen se mange, le poison se trouve dans la tête.

Et là, spécial dédicace à Ben, qui fut le seul à la manger !!! Apparemment, c'est bien dégueulasse, ça a un goût un peu terreux.

Et pour finir cette journée, les hommes sont partis, armés de leurs fusils à poudre (datant de Napoléon Ier), couteaux et lance-pierres (fabriqués le jour même), à la chasse nocturne, pour le repas du lendemain midi. Roxane et moi, un peu effrayées par la chose, resterons avec la famille. 

Pour lire la suite de ce trek, rendez-vous sur le blog des Pigeons Voyageurs.

 

Commentez cet article

Carte du pays

Drapeau

Thaïlande

Mises à jour des trippers



































































































Thaïlande

J'ai également visité ce pays

Photos : Thaïlande

ENTREZ dans la communauté Tripper Tips EN 3 ÉTAPES !

Parcours de trippers

Carte de voyage :
Carte de voyage : Ecosse

Par Mike